You are currently viewing La lutte anti-drones : une priorité française

« N’ayons pas peur, ni de nos idées, ni de celles des autres. En un mot, innovons toujours », Florence Parly, ministre des Armées. 

Les dangers liés aux drones

Les drones peuvent être civils (à des fins de loisirs mais pouvant être détournés et se transformer en arme), ou militaires. Ils ont une autonomie variable et peuvent servir à transporter des charges plus ou moins lourdes telles que des explosifs. Ils peuvent être de différentes tailles, ils volent bas ce qui leur confère une faible signature radar, ils sont donc difficilement repérables. Ils sont souvent équipés d’une caméra, ainsi ils peuvent être utilisés à des fins d’espionnage et de surveillance. Ils peuvent être associés à d’autres drones afin de former un essaim. Ils peuvent être piégés, dans ce cas on parle de « drone suicide ». Ils peuvent causer des accidents s’ils ne sont pas maitrisés, trop nombreux, ou encore s’ils rencontrent des problèmes techniques.

Les drones sont donc un facteur de risque, à la fois au sein même du territoire national, notamment durant de grands événements (tels que la coupe du monde de rugby de 2023 et les JO de Paris de 2024), mais aussi à l’extérieur, sur les lieux d’opérations effectuées par l’armée et sur les lieux sensibles.   

L’accélération de la lutte anti-drone 

Dès 2010, des drones civils ont été détournés de leurs usages par des groupes terroristes.

En 2017, Florence Parly, ministre des Armées, a décidé d’armer les drones et de développer une lutte anti-drone. En 2020, elle fait de cette lutte une priorité française. C’est pourquoi l’Agence de l’innovation de défense (AID) a lancé un appel à projets sur les drones « intercepteurs de drones ».

La lutte anti-drone est faite d’innovations, elle est donc aussi pensée de manière futuriste par la Red Team. Lancée fin 2019, par un avis de l’AID d’appel public à la concurrence, elle a pour but d’imaginer des scénarios pour anticiper les enjeux concernant la défense dans les années 2030-2060. 

Ces scénarios permettent d’orienter le document de référence de l’orientation de l’innovation de défense (DROID) qui fixe les domaines prioritaires de l’innovation dans le secteur de la défense. Cette année, la lutte anti-drone était une des trois priorités de la défense pour les années à venir, selon le DROID. 

La lutte anti-drone est un enjeu géopolitique d’affirmation de la puissance militaire française, elle appelle à une coopération des différents acteurs de la défense. 

Les outils de lutte contre les drones 

La lutte anti-drone se concentre sur la détection de la menace, son identification et sa destruction. Elle a amené à développer plusieurs outils répondant à ces objectifs. 

Voici une liste non-exhaustive de ces outils : 

  • Le laser de puissance précis HELMA-P présenté le 7 juillet 2021, à Biscarosse. Il ne nécessite pas de munition et peut détecter et détruire les drones à 1 km de distance à toute heure de la journée ou de la nuit 
  • Le système MILAD composé de fusils brouilleurs pouvant couper le signal entre le drone et la télécommande dont il dépend
  • Le projet Protection déployable modulaire anti-drone (PARADE)
  • Les drones intercepteurs de drones
  • Les oiseaux de chasse dressés afin d’abattre les drones
  • Les canons électromagnétiques
  • Les protections mobiles des forces américaines (Mobile force protection program : MFP) lançant des sortes de serpentins s’enroulant dans les hélices des drones afin de les neutraliser 
  • L’adaptation réactive de lutte anti-drone (AR-LAD) visant à transformer un véhicule de l’avant blindé (VAB) en une arme anti-drone
  • La tourelle Rapidfire de la Marine pouvant atteindre des cibles multiples
  • Des filets disposés dans la mer afin de neutraliser les drones marins
  • Des valises Aéroscope (sortes de kits anti-drones) spécifiques aux drones de l’entreprise chinoise DJI (les plus commercialisés en France) capables de repérer les drones, de brouiller leur signal et de les saisir.

 

Noémie CARON : https://www.linkedin.com/in/no%C3%A9mie-caron-347ab4206/ 

M2 Cyberjustice – Promotion 2021/2022

Sources :

Photo : https://www.pexels.com/fr-fr/photo/ville-building-industrie-technologie-4977524/ 

https://www.alain-bensoussan.com/wp-content/uploads/2014/11/2014-10-30-Livre-blanc-Vid%C3%A9oprotection.pdf 

https://www.vie-publique.fr/discours/280775-florence-parly-07072021-lutte-anti-drones?fbclid=IwAR2rZkWus6mi3TShts-32JVkmnXKMT0iwZ4Hmts07g1Pwoe0qX22jEXHegA

https://www.youtube.com/watch?v=coC8grb2GjI

https://www.defense.gouv.fr/espanol/aid/actualites/le-document-de-reference-de-l-orientation-de-l-innovation-de-defense-droid-2021-est-en-ligne

https://defense-zone.com/blogs/news/la-lutte-anti-drones

https://www.wavestone.com/fr/insight/anticiper-agir-lutte-anti-drone-defi-eveenemts-sportifs-france/

 

 

A propos de COMED 2021/2022