You are currently viewing BeReal, le réseau social qui prône un retour à l’authenticité

« C’est l’heure du BeReal ! ». Voici ce que l’on entend depuis la montée en puissance de BeReal, le réseau social qui prône un retour à l’authenticité et qui devient un véritable concurrent des géants des réseaux sociaux comme Instagram, TikTok ou Snapchat. 

BeReal, qu’est-ce que c’est ? 

Les deux fondateurs français, Alexis Barreyat et Kévin Perreau ont imaginé une application qui permet de partager des moments authentiques de vie entre amis.

En principe, l’utilisateur reçoit une notification lui annonçant qu’il dispose de seulement deux minutes pour “faire son BeReal”. Ce dernier consiste en une photo de lui-même avec la caméra avant de son téléphone, et une photo ce qu’il est en train de faire avec la caméra arrière. Un BeReal peut donner lieu à des réactions appelées, elles aussi, “Realmoji” de la part des amis de l’utilisateur. En revanche, tout ce qui est posté sur le réseau social est éphémère.

Quelle est la particularité de ce réseau social ?

Instagram, TikTok et Snapchat permettent à leurs utilisateurs de mettre des filtres sur leurs photos. Ainsi, il est possible de s’affiner le nez, repulper ses lèvres, se maquiller virtuellement… Ces filtres cultivent chez certains des complexes et ont multiplié le nombre de recours à la chirurgie esthétique.

BeReal a été créé en réaction au manque d’authenticité que l’on retrouve sur ces réseaux sociaux. En effet, les filtres n’existent pas sur BeReal. Par ailleurs, l’utilisateur ne peut pas, en principe, préparer à l’avance sa photo, car le moment auquel la photo doit être prise est précis. Le nombre de fois où l’utilisateur recommence sa photo avant de la publier apparaît en nombre de “tentatives” visibles par ses amis. BeReal serait alors le réseau social qui montre enfin la vie réelle, un monde sans artifice.

Cependant, l’application n’est pas exempte de quelques défauts

Si le nouveau réseau social fait prévaloir l’authenticité, il utilise des techniques assez oppressantes pour ses utilisateurs. Par exemple, la notification est assortie d’un triangle jaune avec un point d’exclamation, ce qui lui donne un caractère urgent. De plus, tant que l’utilisateur n’a rien publié, il ne peut pas voir les photos de ses amis et un dessin d’un œil barré apparaît. En outre, s’il ne respecte pas le délai de publication, son BeReal devient un « Late BeReal » et la durée de ce retard est indiquée à ses amis. Enfin, si l’utilisateur souhaite supprimer son BeReal plus d’une fois, l’application lui dit qu’il ne pourra pas en poster un autre avant la prochaine notification. Il devrait alors cesser toute activité afin de prendre ses photos.

« BeReal. Tes amis pour de vrai. », il s’agit du slogan de l’application qui apparaît lorsqu’on souhaite la télécharger sur un appareil mobile. Il laisse penser que les utilisateurs auront des amitiés plus fortes grâce à ce nouveau réseau social. Or, il ne s’agit que d’une réalité physique et matérielle. 

Ainsi, à trop vouloir promouvoir l’authenticité, l’application pourrait risquer de trop s’introduire dans la vie privée de ses utilisateurs.

Qu’en est-il des données personnelles des utilisateurs de BeReal ?

Dans sa politique de confidentialité, BeReal affirme s’engager « à ne pas divulguer à des tiers les informations et données personnelles communiquées par les utilisateurs ». Elles sont « exclusivement utilisées par les services internes de BeReal » et ne seront jamais cédées ni vendues à des tiers sans l’accord préalable exprès des utilisateurs. Ceci témoigne également d’une volonté de rupture de fonctionnement avec ses concurrents comme Facebook dont les revenus proviennent essentiellement de la publicité ciblée reposant sur le traitement des données personnelles de ses utilisateurs. Pour le moment, BeReal n’a adopté aucun modèle économique permettant sa monétisation. Néanmoins, un modèle basé sur le paiement en données personnelles est loin d’être envisagé.

Ses principaux concurrents tentent déjà de l’imiter 

La concurrence entre les réseaux sociaux se traduit par des imitations mutuelles pleinement assumées par ces derniers (stories, filtres, vocaux…). En revanche, il est difficile pour un réseau social d’imiter l’authenticité lorsqu’il l’a déjà perdue. 

TikTok n’a trouvé d’autre solution que celle de développer un nouvel outil social baptisé « TikTok Now ». Cette application reposait également sur un principe de prise en photo de l’instant présent avec la caméra avant et arrière du téléphone à un moment précis de la journée. Malheureusement, en juin 2023, TikTok a annoncé sa suppression sans justifications précises. TikTok Now n’a sûrement pas rencontré le succès escompté.

En parallèle, Instagram a pris le risque de proposer le même service sous la forme d’une nouvelle fonctionnalité appelée « Candid Stories ». Cependant, celle-ci est toujours en cours d’expérimentation, probablement en raison du choix surprenant de son concurrent TikTok. 

Kenza GHEZLOUN 

M2 Cyberjustice – Promotion 2023/2024 

#réseauxsociaux #donnéespersonnelles #droit #nofilter

Sources :

https://bere.al/fr/privacy

https://www.lemonde.fr/m-le-mag/article/2021/09/16/bereal-l-instagram-de-la-vie-moche-au-quotidien_6094926_4500055.html

https://www.lemonde.fr/pixels/article/2022/09/16/qu-est-ce-que-bereal-l-application-dont-vient-de-s-inspirer-tiktok_6141934_4408996.html

https://www.iconosquare.com/fr/blog/biggest-instagram-trends-to-watch-in-2023

https://www.leptidigital.fr/reseaux-sociaux/arret-tiktok-now-44229/

https://www.radiofrance.fr/franceinter/podcasts/la-chronique-eco/la-chronique-eco-du-samedi-23-avril-2022-9663053

A propos de Kenza GHEZLOUN

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.