You are currently viewing Les datacenters dans l’espace : une solution envisageable pour l’avenir ?

Après la Terre et l’eau, pourquoi ne pas envisager la construction de datacenters dans l’espace ? Cette idée peut sembler absurde, et pourtant, certains se posent sérieusement la question de sa faisabilité.

 

C’est quoi un datacenter ?

Un datacenter ( ou centre de données ) est une infrastructure accueillant divers équipements afin de faire tourner des systèmes d’information. De ce fait, ces centres de données sont un regroupement de plusieurs éléments : des serveurs, des sous-systèmes de stockage, des ordinateurs, des routeurs, des firewalls… Le rôle du datacenter est de stocker, traiter et organiser de grandes quantités de données. 

 

Pourquoi stocker les données dans l’espace ?

Le fonctionnement des différents éléments du datacenter produit une chaleur engendrant des problèmes : 

  • un ralentissement des machines,
  • la possibilité d’un endommagement des machines à cause d’une surchauffe,
  • une dépense financière considérable dans le refroidissement du datacenter.  

Il faut par conséquent trouver des endroits dans lesquels il y a naturellement une basse température. Comme l’eau, l’espace serait un moyen de refroidir naturellement les datacenters. En plus d’être un avantage purement technologique, c’est un avantage écologique et économique. 

Un datacenter dans l’espace permettrait aussi de gagner de la place. Il y a en effet un besoin de stockage de plus en plus présent. Il a été estimé par l’International Data Center que d’ici 2025, le nombre de données stockées serait multiplié par 5. Ainsi, l’espace serait un nouvel endroit exploité pour stocker les données. 

 

Des impulsions législatives ? 

Actuellement, aucune législation n’interdit l’exportation des datacenters dans l’espace. Toutefois, l’espace n’est pas une zone de non-droit. En effet, différentes lois et réglementations internationales ont été créées afin d’apporter des règles concernant l’espace extra-atmosphérique. Par exemple, l’Assemblée générale des Nations Unies a adopté le 12 novembre 1974 une Convention sur l’immatriculation des objets lancés dans l’espace extra-atmosphérique. De ce fait, dès lors qu’un État envoie un objet dans l’espace comme un satellite, ce dernier doit l’enregistrer auprès de l’Organisation des Nations unies. Par conséquent, si un datacenter est envoyé dans l’espace, celui-ci devra être déclaré auprès de l’Organisation. 

Par ailleurs, l’empreinte écologique des équipements numériques tels que les datacenters préoccupe autant les États, les associations que les citoyens. Ainsi, diverses lois sont prises afin de diminuer l’empreinte environnementale des datacenters. En France, c’est la loi du 15 novembre 2021 qui traite cette question. Son but est d’aboutir à des technologies durables et responsables. De ce fait, dans quelques années, des lois seront peut-être adoptées afin d’inciter l’installation de datacenters dans l’espace. 

 

Exemple de Lonestar Data Holdings

Diverses entreprises se sont penchées sur le projet d’envoyer des datacenters dans l’espace telles que Microsoft ou encore LEOCloud. Cependant, il convient de s’intéresser plus particulièrement à l’une d’entre elles, Lonestar Data Holdings. Cette startup a la volonté de devenir pionnière des télécoms dans l’espace. Pour cela, cette startup s’entoure de divers partenaires afin de réaliser son projet comme Intuitive Machines. 

Début mars 2023, la startup a levé 5 millions de dollars de financement pour concrétiser son projet.  Son but, d’ici fin 2023, est d’envoyerun mini datacenter d’1kg pour 16 TB sur la Lune. Pour cela, Lonestar veut utiliser la fusée Falcon 9 de SpaceX. Une fois sur la Lune, le serveur devrait être alimenté par l’atterrisseur de la fusée. L’objectif à terme ( idéalement 2026 ) est d’avoir un datacenter lunaire complètement autonome. Pourquoi la startup a choisi la Lune ? En plus des avantages précités, ce satellite naturel offre une stabilité exceptionnelle. En effet, il n’y a pas de changement climatique et il dispose de ressources en énergie renouvelable.

Actuellement, aucun datacenter n’a été envoyé dans l’espace. Néanmoins, l’envie est présente pour plusieurs entreprises comme Lonestar. Ainsi, peut-être, dans un futur pas si lointain que cela, nos données seront stockées dans l’espace.  

 

GRACIA Julie

M2 Cyberjustice – Promotion 2022/2023

 

Sources 

 

 

A propos de Julie Gracia