You are currently viewing IA et capteurs thermiques, l’expérimentation de nouveaux radars au service du covoiturage

L’intelligence artificielle (IA) fait à nouveau ses preuves, elle s’illustre désormais dans le domaine des radars. IA et capteurs thermiques ne font qu’un afin de pouvoir lutter contre la fraude au covoiturage. D’inédits radars thermiques dotés d’IA se multiplient sur nos routes françaises. 

A quoi vont-ils servir ? 

Depuis quelques années, le covoiturage a pris un essor fulgurant. Au regard du succès qu’ont connu les plateformes de covoiturage comme BlaBlaCar ou Waze Carpool, de nombreuses voies ont dû nécessairement être déployées en France à cet effet.

Cette initiative présente de multiples avantages tels que l’économie d’essence, la réduction de la pollution, mais ce qui intéresse surtout les conducteurs est la meilleure fluidité de circulation que l’on retrouve sur ces voies. 

Le risque de fraude est alors loin d’être à négliger, d’où cette nécessité et volonté d’un contrôle strict avec ces radars dits « thermiques ». L’objectif est de traquer et de sanctionner les faux covoitureurs. Ces radars ont donc été conçus pour compter le nombre de personnes présentes dans le véhicule. La règle est la suivante : il faut être plus de deux à l’intérieur de celui-ci, en comptant le conducteur. Si tel n’est pas le cas, la personne conductrice est en infraction et s’expose à une amende de 135 euros

La combinaison innovante de capteurs thermiques et d’IA

Ces dispositifs innovants ont été développés par la société française Pryntec, constructeur de solutions d’analyses vidéo intelligentes au service de la performance des professionnels. 

Les capteurs ou caméras thermiques viennent pallier les difficultés des caméras vidéo traditionnelles. Celles-ci ne percevaient pas les images dans beaucoup de situations, notamment en temps de pluie, de brouillard ou en présence de vitres teintées ou dotées de pare-soleils… 

Les capteurs thermiques permettent, au contraire, de comptabiliser le nombre de passagers dans toutes les circonstances. Ils perçoivent la chaleur, par conséquent, ils mesurent la température corporelle des personnes à distance. 

L’analyse rapide et fine de l’image est permise par un logiciel de “Deep learning”, en français, “apprentissage profond”. Il s’agit d’un concept d’intelligence artificielle. Selon la CNIL, il s’agit d’un “procédé d’apprentissage automatique utilisant des réseaux de neurones possédant plusieurs couches de neurones cachées”. Ces algorithmes apprennent de leurs erreurs. Ainsi, un mannequin en plastique placé au niveau du siège du passager ne pourra en aucun cas tromper le nouveau dispositif.

Un tracking de plus en plus poussé

La société Pryntec annonce qu’il s’agit d’undispositif pédagogique et non un radar” dans la mesure où un agent assermenté vérifie la consommation de l’infraction. Cependant, le taux de réussite de l’IA est élevé. Le dispositif apparaissant comme fiable, une automatisation des amendes peut être envisagée par la suite. 

Dans un monde où le tracking en ligne devient omniprésent et de plus en plus intrusif, ces radars soulèvent quelques questions d’intrusion dans la vie privée des personnes. Avec les radars de vitesse, même si le conducteur est reconnaissable, car la voiture entière est prise en photo, ce qui est principalement flashé est la plaque d’immatriculation. Avec les radars thermiques, ce sont d’abord les personnes que l’on vise.

En revanche, dans une logique de conformité au RGPD, les visages des individus sont floutés. De plus, la société affirme que ses algorithmes d’intelligence artificielle n’ont pas recours à la reconnaissance faciale

Quand vont-ils être opérationnels ?

A ce jour, ces dispositifs sont toujours en phase d’expérimentation, celle-ci avait commencé dans la ville de Lyon, désormais, elle s’étend sur toute la France. La date de début de la campagne de verbalisation n’est pas encore connue. Une chose est sûre, les voies de covoiturage ne cessent d’être créées dans les villes de France. 

Kenza GHEZLOUN-PEREZ 

M2 Cyberjustice – Promotion 2023/2024

#radarsthermiques #radarsdecovoiturage #IA #capteursthermiques #droit  

Sources : 

https://actu.fr/societe/les-radars-de-covoiturage-se-deploient-en-france-comment-ca-marche_60077207.html

https://www.ictjournal.ch/articles/2023-10-19/ia-et-capteurs-thermiques-pour-debusquer-les-fraudes-au-covoiturage

https://pryntec.fr/controle-des-voies-reservees-au-covoiturage-la-reponse-a-toutes-vos-questions/

A propos de Kenza GHEZLOUN

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.