L’agressive progression de l’eSport (L’exemple de fortnite qui s’impose comme un sport officiel aux Etats-unis)

Un événement assez surprenant et paradoxal est arrivé : un jeu vidéo est devenu officiellement un sport pour les universités et les lycées aux Etats-Unis. C’est une véritable consécration qu’il faut souligner pour les fans d’esport. Le sport étant sacralisé dans le domaine de l’éducation en Amérique du Nord avec comme exemple les bourses d’études obtenues en fonction de la spécialisation : le football américain, le base-ball, le basketball…

On rappelle que l’esport est une compétition impliquant une personne ou une équipe s’affrontant sur un jeu vidéo la plupart du temps en ligne c’est-à-dire sur Internet à l’aide d’une console vidéo ou d’un ordinateur.

L’esport est un phénomène qui prend de plus en plus d’ampleur et acquiert d’importants revenus. Aujourd’hui, il existe des compétitions où le vainqueur ou l’équipe gagnante peut remporter des milliers voire des millions d’euros. Cela devient même pour certains un emploi et non plus une activité ludique. Cela peut aussi concerner n’importe quel jeux vidéo (un jeux vidéo en lien avec le sport comme Fifa ou alors un jeu vidéo en lien avec la guerre comme Call of duty)

Ce phénomène apparait dans les années 80 aux Etats-Unis et au Japon avec l’essor des jeux vidéo. Il se développe de plus en plus en Asie notamment avec la Chine entre 2000 et 2010. Désormais, il existe des compétitions d’esport partout dans le monde et surtout en Europe,  aux Etats-Unis et en Asie.

L’esport commence à s’implanter de plus en plus dans les domaines dit « classiques » de la société. Prenons l’exemple de l’éducation aux Etats-Unis ; le jeu vidéo Fortnite est très connu car il est gratuit et  extrêmement addictif. C’est la conséquence de son mode de jeu. L’univers rétrécie au fur et à mesure que les joueurs s’entretuent et le but étant de finir premier sur la carte de jeu. Désormais, il est considéré comme un vrai sport dans les lycées et les universités. L’esport est donc un sport officiel parmi tant d’autres et prend une véritable place parmi le spectre du  monde sportif.

Le jeu Fortnite a mis en place un partenariat avec une start-up californienne qui s’appelle PlayVS et qui a pour but de proposer une plateforme sur laquelle peuvent s’affronter les universitaires et les lycéens sur le jeu Fortnite. Cela permet d’organiser les affrontements et de les réglementer en créant  des sessions, des ligues avec des équipes au niveau national. Cela prouve l’ampleur de cette activité et rend donc le crédit au monde de l’esport.

Le sérieux de l’esport est d’autant plus important en prenant en compte un événement : la marque de sport allemande Adidas a sponsorisé pour la première fois un joueur d’esport qui est « Ninja » (un des joueurs le plus important dans le monde de l’esport). On y voit la volonté d’une marque de sport de s’implanter dans l’esport et s’il y a cette volonté c’est que l’esport commence à prendre de l’ampleur. La marque voudra probablement équiper les joueurs d’esport avec, comme par exemple, des t-shirt ou des sweats. La marque Puma a emboîté le pas d’Adidas en sortant aussi des équipements ( un chausson…) spécifiquement pour les joueurs d’esport.

Les résultats sont là. Pour la coupe du monde de l’esport 2020, les bénéfices sont de 30 millions de dollars. Cet argent prouve qu’il y a un vrai univers qui se développe mettre un point, et recommencer par « la question » et donc la question de la réglementation s’impose avec un tel budget notamment au niveau de la répartition des gains, la création des ligues, le lieu des affrontements, etc. Il y a une vraie compétition qui s’installe, les ligues sont obligées de progresser et de monter en niveau (ce qui est parfois dur et demande beaucoup de temps de jeu).

C’est à se demander si un jour, la France va suivre l’exemple en instaurant des compétitions de Fortnite académiques…

Tom Becker

Master 2 Cyberjustice – Promotion 2020/2021

Sources :

  • Podcast Spotify : le siècle des lumières

Laisser un commentaire