Gaïa-X

Un projet de cloud européen d’initiative franco-allemande.

En quelques mots, qu’est-ce que le cloud computing ? En français, cela signifie “l’informatique en nuage”. C’est un modèle qui permet l’accès à des services informatiques par le biais d’Internet à partir d’un fournisseur. 

Pourquoi bâtir un cloud européen ? L’intérêt de construire ce type de cloud serait d’assurer une meilleure souveraineté à l’Europe en garantissant le contrôle de ses données.

Les objectifs du projet de cloud européen sont d’encadrer les échanges de données, de favoriser l’adoption de la technologie cloud et de promouvoir l’économie de la donnée. Les données pourraient être partagées de façon sécurisée, favorisant ainsi la collaboration à l’échelle européenne. Gaïa-X implique ainsi la création d’une infrastructure de données fiable pour tous les Européens en s’appuyant sur des infrastructures déjà existantes. Cela passera dans un premier temps par la mise en valeur et le rassemblement d’offres européennes de cloud existantes.

Pour cela, OVHcloud (hébergeur français) et T-Systems (société appartenant à Deutsche Telekom) collaborent avec 20 autres membres fondateurs pour créer une plateforme qui sera la base du lancement de futurs prototypes. 

Ce projet contraint les entreprises adhérentes à respecter dès à présent certaines règles : 

  • Déclarer le lieu et l’utilisation des données dont elles disposent.
  • Faciliter les échanges entre services de cloud.
  • Permettre l’interopérabilité entre les services, protéger et garantir la souveraineté des données.

Ces entreprises sont également tenues de satisfaire différents critères tels que la réversibilité des données et des applicatifs pour faciliter la migration d’un cloud à un autre, la nécessité d’indiquer la localisation des données, mais également de préciser si le service est soumis ou non à une législation extra-territoriale. 

Ce projet vise en outre à créer un espace européen de données qui servirait de carburant à l’intelligence artificielle. Il a également pour ambition d’être une alternative aux solutions de Google, Amazon et Microsoft en rassemblant les acteurs européens existants autour de standards et d’attributs communs. De plus, le projet Gaïa-X peut être une solution pour faire face à l’adoption du Cloud Act. 

Néanmoins, Gaïa-X pourra accueillir par la suite de nouveaux membres, y compris des cloud non-européens sous certaines conditions. L’intérêt de cette inclusion serait de faire une place aux grands fournisseurs de cloud actuels afin de définir des méthodes permettant de rendre leurs propres solutions réversibles.

De cette façon, un fournisseur de cloud américain voulant venir sur Gaïa-X devra accepter la transparence, et donc communiquer à ses clients qu’il est soumis au Cloud Act et qu’il existe un risque réglementaire qu’une administration fasse l’acquisition de leurs données. 

Quelle est la signification de Gaïa-X ? Gaïa est la personnification de la terre. Le X de Gaïa-X représente pour la partie basse du X  l’infrastructure (l’offre en tant que candidat) et pour la partie haute le monde de demain qui tournera vraisemblablement autour des plateformes de données.

Quelle forme juridique pour ce projet ? La fondation Gaïa-X prendra la forme d’une association à but non lucratif de droit belge et sera basée à Bruxelles.

Gaïa-X, un moteur de recherche de catalogue cloud ? Ce moteur de recherche permettra de trouver l’ensemble des cloud providers (fournisseur de cloud) qui répondent à des critères préalablement sélectionnés par l’utilisateur. 

Les 4 grands piliers fondateurs de Gaïa-X sont la transparence, la réversibilité, la portabilité et la confiance. Ainsi, tout cloud provider voulant que son offre ressorte dans le moteur de recherche de Gaïa-X a accepté et s’est engagé à garantir le respect de ces principes. 

Quel financement ? La création du consortium est financée par les membres fondateurs à hauteur de 75 000€ chacun. Par la suite, les adhérent alloueront des ressources humaines et d’ingénierie au projet. Par ailleurs, des entreprises d’autres pays européens devraient rejoindre Gaïa-X.

Quand est-ce que Gaïa-X sera accessible au public ? D’après le calendrier annoncé, les utilisateurs pourront accéder aux premiers services aux alentours du premier trimestre 2021.

Virginie COLLIGNON DUCRET

Master 2 Cyberjustice – Promotion 2020/2021

Sources :

https://www.vie-publique.fr/en-bref/277330-souverainete-numerique-gaia-x-le-futur-cloud-europeen-bientot-lance

https://www.journaldunet.com/web-tech/cloud/1491859-gaia-x-la-france-et-allemagne-lancent-leur-airbus-europeen-du-cloud/#:~:text=Parmi%20ses%2022%20membres%20fondateurs,lancement%20du%20consortium%20Gaia%2DX.

https://mythologica.fr/grec/gaia.htm

https://www.lebigdata.fr/gaia-x-cloud-europe

Laisser un commentaire