Focus sur l’éco-domotique, la maison intelligente au service de l’écologie

La domotique est un “ensemble des technologies de l’électronique de l’information et des télécommunications utilisées dans les domiciles. Elles visent à assurer des fonctions de sécurité, de confort, de gestion d’énergie et de communication qu’on peut retrouver dans une maison”. (Futura Tech)

La domotique a déjà plus de 40 ans, mais concernait essentiellement une automatisation de la maison. Pouvoir ouvrir ses volets, contrôler le chauffage, la sécurité, le tout géré automatiquement et même à distance. Avant les smartphones, il était possible de démarrer son chauffage à distance de la maison grâce à un appel voire un SMS. Mais tout cela s’avérait très couteux pour l’époque et explique encore pourquoi aujourd’hui on imagine la domotique hors de prix ou tout du moins trop cher. Les nombreuses avancées technologiques de la fin du 20ie siècle et du début du 21ie siècle ont pourtant su rendre la domotique plus abordable et performante pour le grand public. Aujourd’hui, avec l’essor d’internet, de l’interconnexion et des objets connectés, l’on parle plus de maison intelligente, plutôt que de domotique.

Avec le réchauffement climatique les français sont devenus plus préoccupés par la question environnementale. Ainsi, ceux-ci ont pris à cœur d’optimiser l’énergie dans un souci de réduire l’impact écologique tout en visant des économies sur la facture énergétique qui ne cesse d’augmenter. Ceci a permis l’essor d’une nouvelle domotique : l’éco-domotique. Celle-ci vise toujours le confort, la sécurité, la communication, mais intègre plus profondément la démarche du développement durable.

En prenant la gestion de nombreux éléments de la maison, la domotique permet des économies non négligeables. Cela permet par exemple d’optimiser l’exposition intérieure de la maison au soleil suivant les saisons, les moments de la journée, la météo etc… Ainsi, l’installation du système dans la maison pourra en hiver optimiser l’ouverture des volets pour gagner de la chaleur alors qu’en été, elle ne le fera que selon l’ensoleillement et préfèrera les moments frais de la journée pour l’ouverture des fenêtres. En contrôlant juste les volets et les fenêtres, une installation permet déjà de réaliser des économies. Or, elle peut aller plus loin. Ainsi, il lui est possible d’adapter la température des pièces selon leurs occupations, de même que pour la luminosité. Il est même pratiquement devenu basique que l’installation gère le thermostat pour optimiser le chauffage dans la maison.

Ainsi allier une maison intelligente à un bâtiment BBC (bâtiment basse consommation), semble être un bon gage de lutte en faveur du développement durable. Notons que des bâtiments produisent plus d’énergies qu’ils n’en consomment grâce à leurs conceptions qui permettent une faible consommation énergétique et des moyens de productions énergétiques (panneaux photovoltaïques, …), mais également grâce à la gestion optimisée de la consommation énergétique de la maison. La maison du futur sera une maison BBC intelligente.

Clément BOURDENET
M2 Cyberjustice

Promotion 2019-2020

Sources :

https://usbeketrica.com/article/la-maison-connectee-peut-elle-vraiment-etre-ecolo

https://eco-mobile.org/la-domotique-au-service-de-lecologie/

https://selectra.info/domotique/guides/energie/environnement

Laisser un commentaire