DoNotPay, le « robot avocat » face aux externalités négatives de la pandémie

Qu’est-ce que DoNotPay

Créé par le londonien Joshua Browder, étudiant à Stanford, en 2015, la solution était considérée par certains comme le premier robot avocat du monde. A l’origine, la société se concentrait sur l’aide aux individus dans le cadre des démarches de contestation de contravention de stationnement. 

Une série de questions étaient posées afin de définir le contexte et les raisons pour lesquelles la contravention n’avait pas lieu d’être notamment si la voiture était volée ou si la contravention n’était pas détaillée. 

La société s’est ensuite diversifiée notamment dans l’apport de services juridiques pour les personnes atteintes du VIH, les réfugiés demandant l’asile, les jeunes sans-abri ayant besoin d’un logement ou encore les passagers des compagnies aériennes, les spams téléphoniques et certaines autres facturations… 

Pendant la pandémie de COVID-19 certaines catégories proposées ont été particulièrement utilisées. 

Comment fonctionne DoNotPay ? 

DoNotPay utilise des Bots qui interagissent avec les utilisateurs et leurs posent les questions apportant les informations nécessaires à l’accomplissement de l’action à mener. Autrement dit, un logiciel a minima semi-automatique demande aux utilisateurs de lui fournir les informations lui permettant de remplir ou de créer le document à transmettre. Ce dernier supposé les aider à entrevoir une solution à leur problème. 

DoNotPay, allié des contribuables 

Depuis le début la crise du COVID-19 et les multiples confinements, dans le monde, le nombre de personnes ayant besoin de bénéficier d’allocations chômage a explosé. Aux Etats Unis, Selon les Etats, les procédures varient. Pour aider les contribuables à s’y retrouver DoNotPay a automatisé le processus de demande de chômage. Le site demande alors toutes les informations personnelles et les documents nécessaires pour ensuite remplir les champs des documents, voire la demande, facilitant grandement les démarches. Victime de son succès DoNotPay a déclaré que plus de 5 000 personnes avaient déjà utilisé l’outil dans ce but au cours des deux premières heures. 

DoNotPay Nemesis des compagnies aériennes

Pendant le confinement et encore aujourd’hui, les compagnies aériennes ont annulé et supprimé à la chaine les vols. DoNotPay proposant déjà un service dont le but est de permettre le remboursement de vols ou de réservations en établissement hôtelier aurait vu le nombre de demande via le site exploser depuis le début de la pandémie.  

DoNotPay et limitations des factures régulières 

Pendant la pandémie, afin de réduire leurs dépenses, nombreux sont les individus ayant cherché à réduire le nombre de leurs factures régulières. Par exemple, selon les propos de Joshua Browder recueillis par Siècle digital, « Certaines (…) catégories de litiges, comme l’annulation des abonnements aux salles de sport, ont augmenté de près de 30 fois ». Néanmoins, toutes les factures ne peuvent être évitées par la résiliation, c’est pourquoi DoNotPay a créé, pendant la crise, un nouveau service permettant d’obtenir, dans certains cas, la prolongation des délais de paiement des factures, notamment d’électricité

DoNotPay, avec ses nombreuses solutions, collecte un grand nombre de données ce qui peut être inquiétant. Cependant, aujourd’hui la société s’engage à ne pas vendre ni louer les données personnelles de ses clients ni celles d’utilisateurs anonymes. Ce qui est, pour le moment, plutôt rassurant d’autant plus qu’elle est engagée dans la lutte contre la réutilisation des données à caractère personnel volées. 

Emma Duchesne

Master 2 Cyberjustice – Promotion 2019-2020

SOURCES :  

https://siecledigital.fr/2020/06/26/donotpay-lavocat-robot-qui-aide-les-consommateurs-depuis-le-debut-de-la-crise-du-covid-19/

Laisser un commentaire