La technologie au service des malades d’Alzheimer

Le numérique ne manque pas d’imagination quand il s’agit de s’attaquer à des problèmes du quotidien. Avec le vieillissement de la population, une véritable demande se créée, qui nécessite des solutions adaptées à des besoins souvent très particuliers, comme c’est notamment le cas pour la maladie d’Alzheimer

Cette maladie neuro dégénérative a des conséquences importantes sur l’autonomie des personnes touchées. Et si les innovations vont dans le sens de la recherche afin de prédire et de traiter au mieux cette maladie, d’autres s’attaquent directement à la qualité de vie des malades. Prenons la charte des droits et libertés de la personne âgée dépendante révisée en 2017. Bien qu’elle n’ait pas valeur contraignante, ses objectifs dans la promotion des droits des personnes âgées dépendantes sont assez nets. Son Article 2 prévoit notamment le choix du domicile ou de l’établissement par le titulaire de ces droits ainsi que le nécessité d’un environnement adapté en conséquence à ses besoins. 

C’est suivant cette pensée que les innovations se sont multipliées afin de soutenir l’autonomie et la santé des patients atteints d’Alzheimer. Une démarche observable, ici dans un bref tour d’horizon en trois temps. 

Memo – Un very serious game
Memo est une plateforme en libre accès proposant des jeux visant à exercer le cerveau des patients. Ces derniers s’adressent tant aux particuliers qu’aux professionnels de santé. Conçus avec l’aide de neuropsychologues, de médecins et d’ingénieurs, ces jeux-vidéo permettent d’entretenir les fonctions cognitives du malade tout en permettant de suivre  son évolution. La plateforme se veut simple d’utilisation et personnalisable selon les fonctions cognitives à travailler.

Le projet Inria « Stars »

Ce projet se dirige davantage dans une logique d’observation. En 2012, Inria affirmait qu’à terme, ce projet permettrait d’analyser les comportements des patients, d’identifier et de quantifier l’impact de la maladie sur le comportement des personnes. Le logiciel fonctionne sur une base d’analyse d’images permettant de reconnaître et d’identifier des activités comme s’asseoir ou se lever, permettant grâce à l’intelligence artificielle de suivre l’autonomie du patient ainsi que sa capacité à être maintenu à domicile. 

Lili Smart – Montre connectée

Lili Smart a développé une montre connectée supposée simplifier le travail des soignants en 2017. La montre, portée par le patient est susceptible de comprendre jusqu’à 50 fonctionnalités. Des capteurs permettent de déceler un changement de comportement dans les habitudes de vie. L’accessoire permet également de rappeler au malade des besoins quotidiens comme la prise de médicaments ou de repas et alerte les soignants en cas de problème. Le tout fonctionne comme un kit, permettant d’aider le patient, de l’orienter tout en le rassurant les aidants qui peuvent monitorer le patient. 

Madison KEENER

Une image contenant basket-ball, jeu, table

Description générée automatiquement

Sources : 

https://sante.lefigaro.fr/article/les-nouvelles-technologies-au-secours-d-alzheimer/

https://www.lesechos.fr/2017/12/lili-smart-lance-un-kit-connecte-pour-les-aidants-des-malades-dalzheimer-189133

https://www.sciencesetavenir.fr/sante/un-cerveau-numerique-pour-predire-alzheimer_110622

https://www.inria.fr/fr/le-numerique-au-service-de-la-maladie-dalzheimer

Laisser un commentaire