La Chine expérimente enfin sa crypto-monnaie nationale

En 2014, un programme de recherche a été lancé afin que la Chine dispose de sa propre monnaie virtuelle nationale. Le 22 avril 2020, la banque populaire de Chine a communiqué à ZDNet qu’elle s’apprêtait à expérimenter sa crypto-monnaie dans les villes de Shenzhen, Suzhou, Chengdu, Xiong’an. 

Quelle est cette cryptomonnaie ? 

Selon le Wall Street Journal, cette monnaie ne présente aucun nom, ainsi en substitution elle a été désignée sous l’appellation de DC/EP pour « Digital Currency, Electronic Payment ». 

Présente-t-elle les mêmes caractéristiques que le Bitcoin ? 

Avant de répondre à cette question, il faut comprendre ce qu’est le bitcoin.

Le bitcoin est une cryptomonnaie. Selon Futura tech, c’est « une devise numérique décentralisée, qui utilise des algorithmes cryptographiques et un  protocole nommé blockchain pour assurer la fiabilité et la traçabilité des transactions. Les cryptomonnaies sont entièrement virtuelles, elles peuvent être stockées dans un portefeuille numérique protégé par un code secret appartenant à son propriétaire. » 

Selon le site bitcoin.fr, le bitcoin présente plusieurs avantages : cette monnaie se transmet de particulier à particulier à travers le réseau sans passer par les banques. Ainsi,  les frais sont moindres et les transactions plus rapides. Il présente surtout d’autres avantages comme par exemple le fait qu’il peut être utilisé dans le monde entier, sans limitations de frontières, mais le bitcoin permet avant tout l’anonymisation des utilisateurs et une indépendance totale vis-à-vis des Etats et des banques. 

Selon le Wall Street Journal, cette monnaie présente des fonctionnalités communes avec le Bitcoin. Cependant, même si les banquiers centraux ont promis la protection de la vie privée des utilisateurs, l’anonymat ne sera pas total comme il l’est pour le bitcoin ou les autres cryptomonnaies comme Libra (cryptomonnaie en cours de développement par le groupe Facebook). De plus, le DC/EP sera complètement contrôlé par le gouvernement chinois et les banquiers centraux. C’est pourquoi on en vient à la question suivante : 

Pourquoi créer une cryptomonnaie nationale ? 

Le Wall Street Journal rapporte que ces recherches sont le fruit de six ans de travail de l’institut de recherche de la banque centrale chinoise. Le projet aurait pour objectif de remplacer peu à peu l’argent liquide en circulation en Chine.

La création de cette monnaie virtuelle relève d’une volonté principalement politique, elle permettra au gouvernement de renforcer la sécurité des transactions et ainsi lutter contre le blanchiment d’argent, les jeux d’argent et même contre le financement du terrorisme. Le gouvernement chinois serait motivé à anéantir ce phénomène car elle est le pays qui détient les triades chinoises, un des plus grand réseau mafieux du monde. 

L’autre avantage recherché par le gouvernement serait celui de faciliter et de stimuler les transactions. Léonhard Weese, président de l’association de Hong-Kong pour le bitcoin a rapporté auprès de ZDNet que « la monnaie vise à faciliter le travail des fournisseurs de services financiers ». 

Selon l’UsineDigitale, un déploiement général, à l’échelle du pays entier serait envisagé à l’horizon des jeux olympiques d’hiver de 2022 qui doivent se tenir à Pékin.

Comment la Chine va-t-elle procéder à sa mise sur le marché ? 

A l’heure actuelle, l’utilisation de billets en papier ou d’espèces a considérablement diminué car les paiements via la carte bancaire et les smartphones sont omniprésents. La majeure partie de la population utilisent des applications de paiement tels que WeChat et Alipay. Avec le nouveau projet, celles-ci devraient donc continuer à être utilisées car elles servent déjà de porte-monnaie électronique pour les comptes bancaires gérés par la banque populaire de Chine. 

C’est le 22 avril 2020 que la banque populaire de Chine a communiqué à ZDNet qu’elle s’apprêtait à expérimenter sa crypto-monnaie dans les villes de Shenzhen, Suzhou, Chengdu, Xiong’an.

Cet essai d’initiative nationale est un programme pilote qui vise à tester la fonctionnalité d’une cryptomonnaie gouvernementale à l’échelle local. La diffusion de cette monnaie se fera à petite échelle et à long terme afin de ne pas augmenter l’inflation. 

Selon le Wall Street Journal, le test se fait en plusieurs étapes. Par exemple, dans le district de la ville de Suzhou, le gouvernement va, le mois prochain, distribuer la moitié de la subvention pour les transports à ses fonctionnaires sous la forme de DC/EP. Les fonctionnaires devront télécharger l’application pour récupérer leur dû. Une fois collectée, il sera possible de transférer la somme sur un compte bancaire classique ou bien servir dans des commerces partenaires du réseau.

Quels sont les commerces partenaires du réseau ? 

Cryptonews indique que des médias chinois ont rapporté une nouvelle non confirmée selon laquelle, dans le quartier commercial de Xiongan, un total de 19 restaurants et magasins de détail participerait à l’essai de cette monnaie, il s’agirait notamment de  McDonald’s, Starbucks et Subway. 

Ainsi, le projet d’introduction du yuan numérique dans la société chinoise prend forme, les annonces sont de plus en plus nombreuses et les tests révèleront dans les prochains mois leurs effets sur l’économie chinoise. Le DC/EP a un large avenir devant lui. 

Cécile PIEPLU
M2 Cyberjustice- Promotion 2019-2020

Laisser un commentaire