Le vote électronique : Quel avenir ?

A l’heure où la nouvelle technologie s’impose dans le monde contemporain, nous pouvons voir apparaitre une nouvelle forme de vote, dite vote électronique, lors des élections, remplaçant alors les bulletins de vote papier. 

  • Qu’est-ce que le vote électronique ? 

Il s’agit d’un bulletin de vote dématérialisé. Cela peut comprendre tant le vote à distance que le vote sur des machines électroniques. 

  • Pourquoi ce vote électronique ? 

De prime abord, le vote électronique encourage les électeurs à voter en masse en rendant ce vote plus accessible matériellement. En effet, il évite le déplacement des électeurs et ainsi lutte contre un taux d’absentéisme élevé. De plus, cela facilite les décomptes des voix mais permet aussi de réduire les coûts d’organisation des élections. Encore faut-il vérifier la fiabilité et la véracité du scrutin. 

  • Quels sont les pays qui l’utilisent ? 

En Estonie, le vote à distance par internet a été expérimenté pour la première fois, en 2005. Aujourd’hui, la majorité des votes sont exprimés en ligne. Pour eux, ce nouveau système de vote permet l’identification de l’électeur. 

En France, ce système avait été mis en place en 2012 seulement pour les français résidant à l’étranger, mais a été abandonné en 2017 car selon l’ANSSI (Agence nationale de la sécurité des systèmes d’information), le niveau de menace de cyberattaque reste élevé. 

Aux Pays-Bas, ce système avait été utilisé mais abandonné en 2008, du fait de la publication d’un rapport démontrant nombreuses failles de sécurité dans les machines lors des élections en 2006. 

  • Quels sont les inconvénients du vote électronique ? Quelles sont les failles de sécurité ? 

L’accessibilité au vote doit être garantie par un système d’information de qualité. Cependant, des chercheurs ont pu démontrer que toutes les machines à vote peuvent être piratées dans lesquelles les hackers peuvent insérer un programme malveillant tels que le malware ou encore prendre le contrôle à distance. Généralement, cela a pour but de biaiser les candidatures et de fausser le décompte des voix. En Estonie, par exemple, le vote arrive directement sur le serveur, cela peut être intercepté par un hacker. 

D’autant plus, le secret du vote peut être compromis, dans le sens où, il est associé à une base de données liée à l’identité du votant.

Enfin, lorsque l’électeur vote chez lui, les hackers ont la possibilité de récupérer leurs identifiants et mots de passe non-sécurisés, et détourner la connexion internet. 

Ainsi, l’absence de risque n’existe pas et la population mondiale est encore réticente à l’idée de voter électroniquement. Cependant, une alternative est possible, crypter le vote électronique. 

Kim Anne NGO
M2 Cyberjustice- Promotion 2019-2020

Sources :

https://www.franceculture.fr/politique/le-vote-electronique-en-mal-de-confiance-dans-le-monde

https://fr.wikipedia.org/wiki/Vote_%C3%A9lectronique

Laisser un commentaire